Courses:

Extreme Sailing Series

Les Extreme Sailing Series rassemblent certaines des meilleures équipes du monde lors d’événements spectaculaires à travers le globe. Pour la saison 2018, la douzième de ce circuit, les équipes évoluent à nouveau sur des GC32, des catamarans à foils pouvant atteindre des vitesses impressionnantes en survolant le plan d’eau.

LA COURSE

Ayant couru pour la première fois sur GC32 en 2015 lors du Bullitt Racing Tour, Alinghi rejoint et remporte en 2016 et 2018 le circuit Extreme Sailing Series – un championnat one design particulièrement spectaculaire, précédemment couru sur Extreme 40, bateau avec lequel Alinghi remporta le titre en 2008 et en 2014.

Comme Alinghi peut en témoigner après avoir établi le record de vitesse en 2015, ces bateaux sont très rapides et capables d’atteindre des vitesses de près de 40 nœuds (74 km/h). Plus impressionnant encore, ils atteignent de telles vitesses hors de l’eau au-dessus de laquelle ils ‘volent’ sur leurs foils. La technologie utilisée est identique à celle des bateaux utilisés récemment sur l'America's Cup. Les GC32 sont en quelque sorte des versions réduites de ceux-ci. Une autre différence majeure est que ces bateaux sont plus faciles à prendre en main (et moins coûteux) ce qui rend le circuit Extreme Sailing Series relativement accessible.

En savoir plus sur les Extreme Sailing Series >

LE BATEAU

Le GC32 est un catamaran à foils. Construit en carbone, les deux foils en forme de L se déploient sous les coques du bateau et génèrent une portance qui permet de le faire déjauger et ‘voler’ au-dessus de l’eau. L’équipage du bateau peut jouer avec le réglage des foils afin d’optimiser le comportement du bateau au-dessus de l’eau et dans la mesure où il n’y a pas d’hydraulique à bord, tous ces réglages se font manuellement. Ces aspects techniques combinés avec d'autres paramètres supplémentaires rendent très technique la maîtrise du bateau et l'atteinte des performances optimales de ce GC32.

  • Longueur (totale) : 12,00 
  • Longueur (coque) : 10,00 m
  • Largeur : 6,00 m
  • Poids : 750 kg
  • Tirant d'eau (contre le vent) : 2,10 m
  • Tirant d'eau (dans le vent) : 1,60 m
  • Hauteur de mât (au-dessus du pont) : 16,50 m
  • Longueur du bout dehors : 6,60 m
  • Grand-voile : 60,00 m²
  • Foc : 23,50 m²
  • Gennaker : 90,00 m²

Extreme Sailing Series Actualités

Fin prêts pour la finale

27 novembre, 2018

Le dénouement de la saison Extreme Sailing Series est imminent et l'équipe, déjà sur place depuis une semaine, prend ses marques à Los Cabos afin de préparer minutieusement l'étape mexicaine du championnat 2018. Au classement provisoire actuel, les hommes d'Alinghi mènent la flotte avec trois points d'avance sur SAP et cinq sur Oman Air. Spécificité de ce dernier Act: le résultat final de cette épreuve comptera double. La première équipe marquera 24 points (au lieu des 12 habituels), la 2e 22, la 3e 20... Cela signifie que les Suisses peuvent se permettre de terminer une place derrière SAP et deux derrière Oman Air, et néanmoins remporter le championnat annuel. Ne vous y méprenez-pas pour autant car c'est clairement une 5e victoire d'Act, sur les 7 que comporte la saison, que nos marins viennent chercher ici ! Quoi > épreuve finale du championnat Extreme Sailing Series 2018 Qui > 7 équipes internationales en lice, chacune comportant 5 marins à bord et une équipe en support technique Où > Los Cabos, Mexique, pointe sud de la Basse-Californie (UTC-7 = 8h de moins qu'en Suisse) Quand > session d'entraînement officiel le mercredi 28 novembre, puis 4 après-midis de régate du jeudi 29 au dimanche 2 décembre. Comment > à bord de catamarans GC32 qui foilent enchaînant plusieurs courses autour des bouées définissant un parcours Pourquoi > pour remporter le titre de champion 2018 des Extreme Sailing Series Cliquez ici pour le classement général provisoire de la saison.   LOS CABOS ON AIR Vous pourrez suivre les courses qui se tiendront du jeudi 29 novembre au dimanche 2 décembre de 14h à 17h en heure locale (UTC-7, soit 8h de moins qu'en Suisse) : En live > via notre site Internet (courses modélisées en 3D jeudi et vendredi, puis diffusées en live vidéo samedi et dimanche) > via notre compte Twitter @teamalinghi (résultats publiés après chaque course assortis de quelques photos et courts instants vidéo) A la demande > Sur Facebook et Instagram pour des interviews vidéo et des photos > Sur notre site Internet pour les news et le replay des courses Equipage du GC32 Alinghi Barreur, co-skipper : Arnaud Psarofaghis (SUI) Tacticien et régleur de grand-voile : Nicolas Charbonnier (FRA) Régleur des voiles d'avant : Bryan Mettraux (SUI) Régleur des foils : Timothé Lapauw (FRA) Numéro 1 : Yves Detrey (SUI) Remplaçant : Arthur Cevey (SUI) Equipe technique João Cabeçadas (POR) David Nikles (SUI) Entraîneur et directeur d'équipe Pierre-Yves Jorand (SUI)   Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Pour en savoir plus extremesailingseries.com   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Toast Prod

2e à San Diego mais bonne opération au général

22 octobre, 2018

En tête du 1er jour de l’Act 6 jusqu’à la 18e course, Alinghi n’a pas su résister aux assauts répétés d’Oman Air qui prend la tête lors de la 19e course. Les Suisses gagnent la 21e et dernière course de la compétition mais les Omanais l’emportent d’un point au général. SAP repart avec la 3e place. (Oman Air 233 points – Alinghi 232 points – SAP 226 points). Forcément, l’équipe est un peu déçue de son résultat à San Diego mais avec du recul et une fois les calculs faits au niveau du classement général annuel, l’opération s’avère positive. Timothé Lapauw, régleur de foils : « On termine 2e mais il y a beaucoup de points positifs à conserver comme notre bonne vitesse par exemple. Le jeu n’était pas évident à San Diego avec un vent variable et léger. » Nicolas Charbonnier, tacticien : « On fait une bonne opération au compteur pour le championnat. Après on est déçus sur la forme car on a le sentiment que c’est une régate que nous aurions clairement pu gagner et nous n’avons pas toujours navigué à notre meilleur niveau. » Arnaud Psarofaghis, barreur : « Oman Air mérite cette victoire à San Diego car nous n’avons pas suffisamment bien navigué sur la dernière journée. Globalement nous voulions battre SAP et c’est le cas. Cela nous permet même de pouvoir finir juste derrière lui à Los Cabos pour remporter le championnat annuel, puisqu’on n’a pas besoin de gagner chaque Act pour remporter le trophée. Les gars ont fait du bon boulot à bord, on peut quand même être satisfaits de notre 2e place. » Yves Detrey, numéro 1 : « La 2e place est quelque peu amère car on est passé à côté le dernier jour, pour des erreurs évitables et qui ne devraient pas arriver à notre niveau. Mais il reste encore une régate et on donnera tout jusqu’au bout. » Pierre-Yves Jorand, directeur d’équipe : « Cette 4e journée était une journée compliquée pour nous. Nous la commençons et la terminons bien avec des victoires de manche, mais au milieu, nous avons quatre courses difficiles. Nous commettons des erreurs en termes de coordination d’équipage et de communication, nous analyserons cela en équipe. » Le rendez-vous est pris pour l’épreuve finale des Extreme Sailing Series 2018 qui se tiendra à Los Cabos (Mexique) du 29 novembre au 2 décembre. Cliquez ici pour le classement général de l’Act 6 après 21 courses. Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Pour en savoir plus extremesailingseries.com   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Lloyd Images

Alinghi tient enfin sa victoire à Cardiff !

27 août, 2018

Après 29 courses, c'est à nouveau lors de la toute dernière manche que s'est joué l'ordre du trio de tête de l'Act 5 des Extreme Sailing Series. Avec un tout petit point d'avance sur SAP au départ de cette ultime course, les Suisses n'avaient d'autre choix que de mettre SAP derrière pour l'emporter...tout en gardant un œil sur Oman Air qui aurait pu rafler la mise en intercalant plus de trois bateaux...ce qui aurait pu être le cas en prenant la photo au moment du départ ! Arnaud Psarofaghis, barreur : « En voyant SAP prendre un départ prématuré sur la dernière, c'était plutôt bon pour nous. Puis ils sont revenus dans le match mais nous n'avons rien lâché et terminons juste devant eux, pour finalement s'imposer à Cardiff...pour la toute première fois en six participations ! Il reste encore deux Acts cette saison. Avec seulement deux points d'avance sur les Danois et le dernier Act comptant double, on va rester concentrés jusqu'au bout et appliquer la même méthode rigoureuse. » Nicolas Charbonnier, tacticien : « C'était un événement complexe avec quatre jours ventés, des changements de position incessants et un début d'Act difficile pour nous suite à la blessure de Nils aux adducteurs lors de la toute 1re manche. Notre équipier de réserve, Bryan Mettraux, nous a rejoint dès le 2e jour et petit à petit, on a travaillé dur pour remonter le retard accumulé la première journée. Une fois de plus, cela prouve que rien n'est jamais fini, même après un mauvais passage. » Bryan Mettraux, régleur des voiles d'avant : « Avec sept points de retard ce matin sur SAP, il fallait sortir le grand jeu. On enchaine quatre victoires sur les premières manches cet après-midi, et c'est là où nous avons su faire la différence. » Pierre-Yves Jorand, directeur d'équipe « Je suis fier du travail accompli par l'équipe cette semaine. Cardiff est un stade nautique exigeant de par sa petite zone de course, son vent variable et surtout lorsque cela souffle quatre jours d'affilée. En fait, tout peut se passer à chaque instant ! » Tout en conjurant le sort « Gallois », Alinghi marque au passage un point de plus au classement général de la saison sur son principal rival SAP. Mais paraît-il que tout pourrait se jouer sur la dernière manche du dernier Act... D'ici là, l'équipe vous donne déjà rendez-vous en cette fin de semaine du côté du Yacht Club de Genève sur le lac Léman pour la 6e épreuve du D35 Trophy du 31 août au 2 septembre.   Cliquez ici pour le classement général de l’Act 5 après 29 courses. Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Pour en savoir plus extremesailingseries.com   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Vincent Curutchet / Lloyd Images

Top départ de la 2e partie de saison

22 août, 2018

Retour aux affaires pour l'équipe Alinghi après la pause estivale. Au programme de cette 2e partie de saison, trois Acts du circuit Extreme Sailing Series (Cardiff (UK) du 24 au 27 août // San Diego (USA) du 18 au 21 octobre // Los Cabos (Mexique) du 29 novembre au 2 décembre) et trois épreuves du D35 Trophy (Open du Yacht Club (YCG) du 31 août au 2 septembre // Grand Prix Alinghi (CN Crans) du 7 au 9 septembre // Grand Prix Realstone présenté par le Musée du Léman (SN Nyon) du 21 au 23 septembre). Actuellement en tête des deux championnats, l'équipe ne cache pas son envie de poursuivre sur cette lancée et se réjouit d'en découdre de nouveau sur le plan d'eau Gallois dans les jours à venir. Cliquez ici pour le classement général provisoire à mi-saison du D35 Trophy et ici pour celui des Extreme Sailing Series.   CARDIFF ON AIR Voici comment suivre les courses qui se tiendront du vendredi 24 au lundi 27 août de 14h à 17h en heure locale (UTC+1, soit 1h de moins qu'en Suisse) : En live > via notre site Internet (courses modélisées en 3D mercredi et jeudi, puis diffusées en live vidéo vendredi et samedi) > via notre compte Twitter @teamalinghi (résultats publiés après chaque course assortis de quelques photos et courts instants vidéo)   A la demande > Sur Facebook et Instagram pour des interviews vidéo et des photos > Sur notre site Internet pour les news et le replay des courses Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing Pour en savoir plus extremesailingseries.com Pour plus d'informations sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Lloyd Images, Loris Von Sieventhal, Eric Gachet