NOUS SOMMES ALINGHI

En 1994, une équipe de compétition en voile est créée sous le nom d'Alinghi. En 2000, l'équipe d'Ernesto Bertarelli se fixe pour but de remporter l'America's Cup, objectif atteint par deux fois en 2003 et 2007. Alinghi se retrouve ainsi la première équipe européenne à remporter ce prestigieux trophée et signe bien d'autres succès, notamment sept victoires au Bol d'Or, sept Trophées D35 et quatre championnats d'Extreme Sailing Series.

  • VAINQUEUR DE LA 31ÈME AMERICA'S CUP
  • VAINQUEUR DE LA 32ÈME AMERICA'S CUP
  • 7 FOIS VAINQUEUR DU BOL D'OR
  • 7 FOIS VAINQUEUR DU TROPHÉE D35
  • 4 FOIS VAINQUEUR DES EXTREME SAILING SERIES

Historique

Quelques chiffres

1991
Le premier voilier Alinghi est mis à l'eau sur le lac Léman
39.2
Record de vitesse du GC32 (en nœuds), établi par Alinghi en 2015
5.7M
Nombre de visiteurs lors de la 32e America's Cup au port de Valencia (Espagne)
7
Victoires au Bol d'Or

LES COURSES EN 2018

De mars à décembre, Alinghi a de nouveau participé à deux circuits en parallèle à bord de deux types de catamaran monotype. Alinghi SUI-1, le D35, a ajouté un 7e titre à son palmarès dans le cadre du D35 Trophy. Alinghi SUI-8, le GC32 volant, est quant à lui engagé sur le circuit international des Extreme Sailing Series et vient de remporter son 4e championnat. Fin mai, la flotte des GC32 s'était donnée rendez-vous au lac de Garde pour le championnat du monde de la série.

Voir toutes les courses

NOTRE ÉQUIPE

Cliquez sur les vignettes pour découvrir les navigateurs de l'équipe Alinghi.

DERNIÈRES ACTUALITÉS

ChampionS !

3 décembre, 2018

Ce n'est pas une mais trois victoires qu'Alinghi signe à Los Cabos. En remportant le dernier Act des Extreme Sailing Series dans des conditions souvent délicates (vent faible et joueur ;-), les Suisses confirment leur première place au championnat 2018 et inscrivent pour la 4e fois leur nom sur le trophée annuel (2008-2014-2016-2018). En parallèle et à l'issue de cette 7e régate de la saison, David Niklès et João Cabeçadas sont nommés meilleurs préparateurs de l'année, leur travail minutieux ayant offert aux marins une monture compétitive à chaque départ de manche. En l'espace de 141 courses (dont 53 gagnées) lancées en 28 jours de compétition cette année, Ernesto Bertarelli, Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Nils Frei, Bryan Mettraux, Timothé Lapauw, Yves Detrey, Arthur Cevey et Pierre-Yves Jorand ont fait preuve de maîtrise et de sérénité pour venir à bout de SAP (champion en titre), Oman Air, Red Bull et Ineos Team UK (pour ne citer qu'eux) qui leur ont tenu la dragée haute tout au long de la saison. Ernesto Bertarelli, barreur et skipper : « C'est une saison 2018 qui s'achève en apothéose avec une victoire à Los Cabos. Cela signifie un 4e titre en Extreme Sailing Series, le tout couplé à un 7e D35 Trophy remporté il y a quelques semaines. Avec une belle équipe, ces deux succès et nos objectifs atteints sur la saison, je suis comblé. » Arnaud Psarofaghis, barreur et co-skipper : « Act compliqué à Los Cabos avec peu de régates et du vent très changeant. L'équipe a fait un super boulot en restant très calme et en prenant chaque manche comme si c'était la dernière. Gagner l'événement en plus de gagner la saison, c'est vraiment la cerise sur le gâteau. L'équipe est la meilleure avec laquelle j'ai jamais navigué. Un grand merci à chacun d'entre eux de nous avoir fait gagner cette année. Je remercie aussi tout particulièrement Ernesto Bertarelli qui rend tout ceci possible, ainsi que nos partenaires qui nous accompagnent tout au long de l'année. » Yves Detrey, numéro 1 : « Je suis super content de notre saison où nous avons bien navigué tout du long. On a eu un petit peu chaud sur cet événement. Les conditions étaient très difficiles, cela tournait dans tous les sens, il pouvait se passer n'importe quoi. Mais on est restés solides jusqu'au bout et sur la fin on a montré qu'on maitrisait le sujet. La force de l'équipe Alinghi depuis des décennies maintenant est faite d'expérience, de fougue, et surtout de savoir mettre les bonnes personnes au bon endroit. » Pierre-Yves Jorand, directeur d'équipe : « Tant en mer, qu'à terre, l'équipe a été fantastique tout au long de l'année. Chacun à sa manière et dans son domaine de compétences a contribué à ce succès et j'en tiens pour exemple le soutien sans faille apporté par Ernesto et Nils, même s'ils étaient en Suisse lors de cette épreuve. »   Après une 7e victoire au D35 Trophy en septembre dernier et ce nouveau trophée en GC32, l'équipe remplit ses objectifs sportifs 2018 et vous donne d'ores et déjà rendez-vous l'année prochaine sur les plans d'eau en Suisse et au-delà. Cliquez ici pour le classement général du dernier Act 6 après 12 courses. Cliquez ici pour le classement général de la saison 2018. Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Pour en savoir plus extremesailingseries.com   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Lloyd Images

Fin prêts pour la finale

27 novembre, 2018

Le dénouement de la saison Extreme Sailing Series est imminent et l'équipe, déjà sur place depuis une semaine, prend ses marques à Los Cabos afin de préparer minutieusement l'étape mexicaine du championnat 2018. Au classement provisoire actuel, les hommes d'Alinghi mènent la flotte avec trois points d'avance sur SAP et cinq sur Oman Air. Spécificité de ce dernier Act: le résultat final de cette épreuve comptera double. La première équipe marquera 24 points (au lieu des 12 habituels), la 2e 22, la 3e 20... Cela signifie que les Suisses peuvent se permettre de terminer une place derrière SAP et deux derrière Oman Air, et néanmoins remporter le championnat annuel. Ne vous y méprenez-pas pour autant car c'est clairement une 5e victoire d'Act, sur les 7 que comporte la saison, que nos marins viennent chercher ici ! Quoi > épreuve finale du championnat Extreme Sailing Series 2018 Qui > 7 équipes internationales en lice, chacune comportant 5 marins à bord et une équipe en support technique Où > Los Cabos, Mexique, pointe sud de la Basse-Californie (UTC-7 = 8h de moins qu'en Suisse) Quand > session d'entraînement officiel le mercredi 28 novembre, puis 4 après-midis de régate du jeudi 29 au dimanche 2 décembre. Comment > à bord de catamarans GC32 qui foilent enchaînant plusieurs courses autour des bouées définissant un parcours Pourquoi > pour remporter le titre de champion 2018 des Extreme Sailing Series Cliquez ici pour le classement général provisoire de la saison.   LOS CABOS ON AIR Vous pourrez suivre les courses qui se tiendront du jeudi 29 novembre au dimanche 2 décembre de 14h à 17h en heure locale (UTC-7, soit 8h de moins qu'en Suisse) : En live > via notre site Internet (courses modélisées en 3D jeudi et vendredi, puis diffusées en live vidéo samedi et dimanche) > via notre compte Twitter @teamalinghi (résultats publiés après chaque course assortis de quelques photos et courts instants vidéo) A la demande > Sur Facebook et Instagram pour des interviews vidéo et des photos > Sur notre site Internet pour les news et le replay des courses Equipage du GC32 Alinghi Barreur, co-skipper : Arnaud Psarofaghis (SUI) Tacticien et régleur de grand-voile : Nicolas Charbonnier (FRA) Régleur des voiles d'avant : Bryan Mettraux (SUI) Régleur des foils : Timothé Lapauw (FRA) Numéro 1 : Yves Detrey (SUI) Remplaçant : Arthur Cevey (SUI) Equipe technique João Cabeçadas (POR) David Nikles (SUI) Entraîneur et directeur d'équipe Pierre-Yves Jorand (SUI)   Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Pour en savoir plus extremesailingseries.com   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Toast Prod

2e à San Diego mais bonne opération au général

22 octobre, 2018

En tête du 1er jour de l’Act 6 jusqu’à la 18e course, Alinghi n’a pas su résister aux assauts répétés d’Oman Air qui prend la tête lors de la 19e course. Les Suisses gagnent la 21e et dernière course de la compétition mais les Omanais l’emportent d’un point au général. SAP repart avec la 3e place. (Oman Air 233 points – Alinghi 232 points – SAP 226 points). Forcément, l’équipe est un peu déçue de son résultat à San Diego mais avec du recul et une fois les calculs faits au niveau du classement général annuel, l’opération s’avère positive. Timothé Lapauw, régleur de foils : « On termine 2e mais il y a beaucoup de points positifs à conserver comme notre bonne vitesse par exemple. Le jeu n’était pas évident à San Diego avec un vent variable et léger. » Nicolas Charbonnier, tacticien : « On fait une bonne opération au compteur pour le championnat. Après on est déçus sur la forme car on a le sentiment que c’est une régate que nous aurions clairement pu gagner et nous n’avons pas toujours navigué à notre meilleur niveau. » Arnaud Psarofaghis, barreur : « Oman Air mérite cette victoire à San Diego car nous n’avons pas suffisamment bien navigué sur la dernière journée. Globalement nous voulions battre SAP et c’est le cas. Cela nous permet même de pouvoir finir juste derrière lui à Los Cabos pour remporter le championnat annuel, puisqu’on n’a pas besoin de gagner chaque Act pour remporter le trophée. Les gars ont fait du bon boulot à bord, on peut quand même être satisfaits de notre 2e place. » Yves Detrey, numéro 1 : « La 2e place est quelque peu amère car on est passé à côté le dernier jour, pour des erreurs évitables et qui ne devraient pas arriver à notre niveau. Mais il reste encore une régate et on donnera tout jusqu’au bout. » Pierre-Yves Jorand, directeur d’équipe : « Cette 4e journée était une journée compliquée pour nous. Nous la commençons et la terminons bien avec des victoires de manche, mais au milieu, nous avons quatre courses difficiles. Nous commettons des erreurs en termes de coordination d’équipage et de communication, nous analyserons cela en équipe. » Le rendez-vous est pris pour l’épreuve finale des Extreme Sailing Series 2018 qui se tiendra à Los Cabos (Mexique) du 29 novembre au 2 décembre. Cliquez ici pour le classement général de l’Act 6 après 21 courses. Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Pour en savoir plus extremesailingseries.com   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos : Lloyd Images

Podium au Grand Prix Realstone et 7e victoire au D35 Trophy

23 septembre, 2018

En prenant la 3e place de l'ultime épreuve de la saison, Alinghi remporte le classement général et inscrit une 7e victoire de championnat à son palmarès, depuis le lancement de la série monotype des D35 en 2004. Ernesto Bertarelli, barreur-skipper : « Nous terminons la saison sur le magnifique plan d'eau de Nyon. La première journée de course était compliquée pour nous, avec des conditions très changeantes. Mais la deuxième journée a été fantastique avec six courses courues sur lesquelles nous avons bien navigué. Après deux Grand Prix difficiles, on remonte sur le podium ici et remportons la saison de D35. Je tiens à féliciter Ylliam, Swisscom et Zen Too pour leurs résultats tant sur ce dernier Grand Prix que sur le classement général. » Nicolas Charbonnier, tacticien : « Brillante première partie de saison en gagnant les quatre premières épreuves et en finissant 4e du Bol d'Or. Mais la reprise en septembre a été un peu difficile. Nils s'étant blessé, nous avons effectué quelques changements d'équipage. On a un peu perdu confiance mais on a su ressortir la tête de l'eau pour prouver qu'on savait encore faire du bateau. » Nils Frei, régleur : « C'est un peu frustrant pour moi de ne pas être à bord avec cette blessure qui tombe au mauvais moment. L'équipe a su être suffisamment forte pour trouver les ressources et finalement cela se termine bien. Suivre les courses depuis l'extérieur reste intéressant car on continue d'apprendre. Globalement le niveau de la flotte en D35 s'est encore resserré et nous avons vraiment un beau plateau aujourd'hui sur la série. » Pierre-Yves Jorand, directeur d'équipe : « Sur ce dernier Grand Prix, l'équipe a su intégrer Bryan qui nous a rejoint pour la première fois en D35. Il fallait aussi être bien éveillé sur les régates de samedi où les airs étaient tordus. Aujourd'hui avec le vent soutenu en sud ouest, on savait qu'il y aurait 5 ou 6 courses lancées. Il fallait être consistent, régulier, éviter de faire des fautes, essayer de viser un podium, ce que l'on a réussi. Bravo à toute l'équipe pour le travail effectué tout au long de la saison ! » Dès mardi, le D35 quittera le lac par les airs pour retrouver ses quartiers d'hiver au sein du chantier Décision à Ecublens. Et maintenant que l'équipe a atteint l'un de ses objectifs, il lui reste encore deux épreuves d'Extreme Sailing Series au calendrier. Actuellement aux avants-postes de ce circuit international couru sur les GC32 volants, les plans d'eau de San Diego (18-21 octobre) et de Los Cabos (29 novembre-2 décembre) départageront le trio de tête. Classement du Grand Prix Realstone de la SN Nyon après 8 courses (le plus mauvais score étant retiré) : 1er - Ylliam Comptoir Immobilier: 12 points 2e - Swisscom: 19 points 3e - Alinghi: 23 points Classement général de la saison 2018 du D35 Trophy après huit épreuves (le plus mauvais score étant retiré) : 1er - Alinghi: 17 points 2e - Ylliam Comptoir Immobilier: 22 points 3e - Zen Too: 25 points Cliquez ici pour tous les classements Pour en savoir plus d35trophy.com Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #D35Trophy Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et le circuit en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos © Loris Von Siebenthal