Prochaine course

Act 8 des Extreme Sailing Series à Los Cabos (Mexique), du 30 novembre au 3 décembre

En savoir plus

ACTUALITÉS

Pour recevoir les news de l'équipe

Cliquez ici !

COURSES

Bateaux, circuits et plus encore

En savoir plus

Extreme Sailing Series

Pour revoir les courses des trois derniers Acts (graphiques 3D et images vidéo)

Cliquez ici i

NOUS SOMMES ALINGHI

Alinghi est une équipe de compétition en voile créée en 1994 par Ernesto Bertarelli. En 2000, l'équipe se fixe pour but de remporter la Coupe de l'America, objectif atteint par deux fois en 2003 et 2007. Alinghi est la première équipe européenne à remporter ce prestigieux trophée et signe bien d'autres succès avant et après accomplissement, notamment sept victoires au Bol d'Or, six Trophées D35 et trois championnats d'Extreme Sailing Series.

  • VAINQUEUR DE LA 31ÈME COUPE DE L'AMERICA
  • VAINQUEUR DE LA 32ÈME COUPE DE L'AMERICA
  • 7 FOIS VAINQUEUR DU BOL D'OR
  • 6 FOIS VAINQUEUR DU TROPHÉE D35
  • 3 FOIS VAINQUEUR DES EXTREME SAILING SERIES

Historique

Quelques chiffres

1991
Le premier voilier Alinghi est mis à l'eau sur le lac Léman
39.2
Record de vitesse du GC32 (en nœuds), établi par Alinghi en 2015
5.7M
Nombre de visiteurs à la Coupe de l'America, au port de Valencia (Espagne)
7
Victoires au Bol d'Or

LES COURSES EN 2017

Ces dernières années ont été couronnées de succès pour Alinghi. L’équipe a remporté le circuit Extreme Sailing Series en 2016 et va tout faire pour renouveler cette performance d’ici à la fin de cette saison qui s'achèvera à Los Cabos (Mexique) le 3 décembre. Du côté du D35 Trophy, mission accomplie pour Alinghi qui ajoute une 6e victoire de championnat à son palmarès ayant remporté 7 des 8 épreuves que comprend la saison sur le lac.

Voir toutes les courses

NOTRE ÉQUIPE

L'équipe Alinghi est composée de grands navigateurs, à découvrir ici.

DERNIÈRES ACTUALITÉS

Journée réussie mais SAP empoche l'Act 7

23 octobre, 2017

L'équipe s'est battue et bien battue cet après-midi et remporte trois des six courses lancées en baie de San Diego. Alinghi réalise d'ailleurs la meilleure journée et reprend quatre points sur SAP. Mais cela n'aura pas suffi pour combler le retard engendré hier. C'est donc avec une 2e place que les Suisses bouclent l'Act 7 de San Diego. En haut du podium, on retrouve SAP Extreme Sailing Team. Red Bull Sailing Team monte sur la 3e marche, Oman Air termine 4e. Nicolas Charbonnier, tacticien : « San Diego nous a offert de superbes conditions de navigation tout au long de ces quatre jours de compétition, on s'est vraiment régalés. Par contre, nous n'avons pas réussi à venir à bout de SAP, bravo à eux pour leur performance cette semaine. Nous restons déçus de notre journée d'hier car on pense qu'on aurait vraiment pu mieux faire. On a su en tirer certaines leçons et aujourd'hui, nous avons bien navigué. A nous de revenir encore plus forts pour le dernier Act de la saison à Los Cabos dans un mois. Mathématiquement la 1ère place du championnat est encore atteignable. Il faudrait pour cela que l'on gagne l'évènement et que SAP termine 4e... Autant dire que s'ils naviguent comme ils ont régaté récemment, ce sera difficile. Mais en voile, tout reste toujours ouvert et nous verrons bien ! » Cliquez ici pour regarder l'interview de Nicolas. Rendez-vous dans cinq semaines pour le dénouement de la saison 2017 du circuit Extreme Sailing Series qui se tiendra à Los Cabos (Mexique) du 30 novembre au 3 décembre.   Cliquez ici pour le classement général de l'Act 7 de San Diego après 25 courses. Cliquez ici pour le classement de la saison après sept épreuves. Hashtags for the event #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing To find out more www.extremesailingseries.com Photos credit ©Lloyd Images If you want to know more about how to follow the racing, about Alinghi's team, or just about this regatta in general, you will find all that you need here.

San Diego : Plan d’eau magnifique mais exigeant

22 octobre, 2017

Aujourd’hui n’est pas une journée que l’on pourrait qualifier de manquée puisque sur les sept courses lancées, nous marquons quasiment le même nombre de points qu’Oman Air et Red Bull… Mais c’était sans compter la performance de SAP Extreme Sailing Team qui a brillé ce jour, tout comme nous avons su briller jeudi. La bonne nouvelle, c’est que nous sommes capables de faire comme eux. La moins bonne, c’est que les Danois ont tellement bien navigué qu’ils affichent ce soir 14 points d’avance au compteur. De notre côté, on en possède 17 sur le 3e, Oman air. Avec ce topo, tout porte à croire que nous sommes confortablement installés dans ce fauteuil du 2e. Et pourtant, on promet que nous allons tout tenter demain pour remonter sur la plus haute marche. D’ailleurs, il paraît même qu’un peu moins de vent est annoncé…un peu comme les conditions du 1er jour que nous avions bien appreciées… Yves Detrey, Numéro 1 : « Ventée et ensoleillée, la baie de San Diego est vraiment un bel endroit pour régater. Nous concernant, c’était un peu compliqué aujourd’hui. On n’a pas vraiment réussi à poser les bases de notre stratégie et nous avons perdu quelques points dans la bataille. La tâche s’annonce ardue demain pour revenir au contact de SAP mais nous allons nous battre jusqu’au bout. » Cliquez ici pour regarder l’interview d’Yves et découvrir ce qu’un « OCS » signifie. A demain dès 14h heure locale (UTC-7, soit 9h de moins qu’en Suisse) pour l’issue de cette compétition que vous pourrez suivre en direct ou en replay en cliquant ici. Pour le classement général après dix-neuf courses, c'est par là ! Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.

Journée sportive sur les foils

21 octobre, 2017

A la fin d'une session comme celle d'aujourd'hui, les marins rentrent à quai quelque peu fatigués après six courses intenses ! Mais quel bonheur de voir évoluer ces bateaux qui défilent à toute vitesse une fois montés sur leurs foils. Pour performer dans de telles conditions, il faut savoir être précis et coordonnés. Chaque erreur, si petite soit-elle, est immédiatement sanctionnée. Tim Lapauw, embraqueur et régleur de foils, commente : « C'était une bonne journée pour nous. SAP nous talonne de très près mais nous sommes encore devant, c'est ce qui compte au final. Nous signons après eux la 2e meilleure performance du jour. Le vent soufflait entre 11 et 16 nœuds, souvent irrégulier en direction, ce qui a donné du fil à retordre à Nicolas, notre tacticien. On est juste un peu déçus de notre dernière course du jour car avant celle-ci, on avait cinq points d'avance sur le 2e. Mais une mauvaise manœuvre nous a fait perdre quelques places. » Cliquez ici pour regarder l'interview de Tim dans son intégralité.   A mi course, Alinghi devance d'une courte tête les Danois de SAP Extreme Sailing Team (nos concurrents directs pour la victoire au championnat). Les Anglais de Land Rover BAR Academy avaient fait forte impression hier mais ils se sont montrés moins à l'aise dans les conditions du jour, ils sont 4e ce soir. Oman air en a profité pour s'emparer de la 3e place au provisoire. A demain dès 14h heure locale (UTC-7, soit 9h de moins qu'en Suisse) pour la suite de cette compétition que vous pourrez suivre en direct ou en replay en cliquant ici. Et pour le classement général après douze courses, c'est par là ! Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.

Débuts prometteurs

20 octobre, 2017

Quoi de mieux que de commencer une épreuve en prenant la tête de la flotte après six courses ? Cet après-midi en baie de San Diego, Alinghi a su rester consistant dans le haut du tableau, malgré les pièges tendus par les spécificités du plan d'eau entre courant, algues et variations du vent. De l'extérieur, le GC32 rouge-blanc-noir semblait véloce, évolutif et montait plus rapidement sur ses foils que ses adversaires. De l'intérieur, Nils Frei, régleur des voiles d'avant, confirme la tendance : « C'est une journée très positive pour nous. Nous étions plutôt rapides et comme les courses étaient assez longues, plus longues que d'habitude d'ailleurs, cela nous a permis de revenir dans le match par deux fois alors que nous avions pris un départ prématuré (il faut alors laisser passer tous les autres bateaux d'ici à la 1ère bouée avant de pouvoir redémarrer). Mais les autres ont aussi bien navigué, à l'image de Land Rover BAR Academy avec qui nous étions à égalité de points après cinq courses ! Tout au long de la journée mais spécifiquement sur la dernière manche où le vent est tombé sur la fin, nous avons su nous montrer patients à chaque instant, c'est probablement là dessus que nous avons fait la différence. » Cliquez ici pour regarder l'interview de Nils dans son intégralité. Rien n'est joué pour autant puisqu'il reste encore trois jours à courir. A seulement quelques points derrière, on connaît la concurrence solide, avide de victoires et prête à en découdre jusque dans les derniers bords. Mais comme le dit si bien l'adage : ce qui est pris, n'est plus à prendre ! A demain dès 14h heure locale (UTC-7, soit 9h de moins qu'en Suisse) pour la suite de cette compétition que vous pourrez suivre en direct ou en replay en cliquant ici. Et pour le classement général après six courses, c'est par là !   Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.