Meilleurs voeux !

Et à bientôt pour encore plus d'aventures sur l'eau

ACTUALITÉS

Pour recevoir les news de l'équipe

Cliquez ici !

COURSES

Bateaux, circuits et plus encore

En savoir plus

Replay des Extreme Sailing Series

Pour revoir les dernières courses de la saison 2017 (graphiques 3D et images vidéo)

Cliquez ici !

NOUS SOMMES ALINGHI

En 1994, une équipe de compétition en voile est créée sous le nom d'Alinghi. En 2000, l'équipe d'Ernesto Bertarelli se fixe pour but de remporter l'America's Cup, objectif atteint par deux fois en 2003 et 2007. Alinghi se retrouve ainsi la première équipe européenne à remporter ce prestigieux trophée et signe bien d'autres succès, notamment sept victoires au Bol d'Or, six Trophées D35 et trois championnats d'Extreme Sailing Series.

  • VAINQUEUR DE LA 31ÈME AMERICA'S CUP
  • VAINQUEUR DE LA 32ÈME AMERICA'S CUP
  • 7 FOIS VAINQUEUR DU BOL D'OR
  • 6 FOIS VAINQUEUR DU TROPHÉE D35
  • 3 FOIS VAINQUEUR DES EXTREME SAILING SERIES

Historique

Quelques chiffres

1991
Le premier voilier Alinghi est mis à l'eau sur le lac Léman
39.2
Record de vitesse du GC32 (en nœuds), établi par Alinghi en 2015
5.7M
Nombre de visiteurs lors de la 32e America's Cup au port de Valencia (Espagne)
7
Victoires au Bol d'Or

LES COURSES EN 2017

Ces dernières années ont été couronnées de succès pour Alinghi. L’équipe a remporté le circuit Extreme Sailing Series en 2016 et signe une 2e place sur le championnat 2017. Du côté du D35 Trophy 2017, mission accomplie pour Alinghi qui ajoute une 6e victoire de championnat à son palmarès ayant remporté 7 des 8 épreuves que comprend la saison sur le lac.

Voir toutes les courses

NOTRE ÉQUIPE

L'équipe Alinghi est composée de grands navigateurs, à découvrir ici.

DERNIÈRES ACTUALITÉS

Quel finish !

4 décembre, 2017

A regarder le compteur des points de l’Act 8, on pourrait imaginer que la dernière journée s’est déroulée sans trop d’embûches pour les Suisses. A suivre minute après minute la dernière course du jour, ou plutôt seconde après seconde, c’était une toute autre histoire !! Pour la victoire de la saison, c’était chose faite, SAP ayant réussi à mettre suffisamment de distance avec Red Bull pour que ce dernier ne puisse plus venir s’intercaler et chambouler le classement. Mais au-delà de l’enjeu de la victoire de l’Act, tout restait ouvert pour la 2e place au championnat, à qui d’Oman air ou d’Alinghi terminerait devant l’autre. D’un bord à l’autre, les marins nous ont tenu en haleine. A mi parcours, Oman air était même positionné pour remporter l’Act et conserver sa 2e place au général. C’était sans compter sur un retour d’Alinghi et une jolie maitrise au contact. A l’issue d’un véritable mano a mano, Arnaud, Nicolas, Nils, Tim et Yves prennent l’ascendant sur les Omanais et s’offrent de nouveau la 1ère marche du podium tant convoitée depuis l’Act 2. Ils s’emparent par la même occasion de la 2e place au classement annuel. Ernesto Bertarelli, skipper : « Après une phase difficile cet été, Alinghi a su redresser la barre depuis l’Act 6 de Cardiff et rehausser son niveau de jeu. Ce soir, je suis fier de l’équipe et du résultat qu’ils ont produit à Los Cabos. » Pierre-Yves Jorand, coach : « C’était une saison passionnante faite de hauts et de bas pour l’équipe. Nous avons surtout appris qu’il ne faut jamais baisser les bras et qu’il faut toujours se battre jusqu’au bout car en voile et avec ces formats de compétition, tout peut arriver. » Nicolas Charbonnier, tacticien : « Quelle bataille avec Oman air et SAP tout au long de cette année ! Je n’ai qu’une envie pour nous maintenant : revenir encore plus forts l’année prochaine ! » Nils Frei, régleur : « C’était une saison en dents de scie. Nous avons bien commencé, puis avons eu un passage à vide à Hambourg, avant de repartir dans une spirale positive. J’ai vraiment aimé notre manière de naviguer sur ce dernier Act. Nous sommes bien sûr un peu déçus de ne pas remporter la saison mais ce n’est pas ici que cela s’est joué, on le sait. En revanche, ça nous tenait à cœur de bien finir donc sur ce point, nous sommes satisfaits du travail accompli. » Pour les commentaires vidéo de fin de saison, c’est par ici ! Pour revivre l’Act 8 avec le replay des courses, c'est par là. Toute l’équipe Alinghi adresse ses félicitations à SAP Extreme Sailing Team pour leur victoire sur la saison, remercie ses partenaires et ses supporters pour leur soutien et vous donne rendez-vous sur les plans d’eau en 2018 ! Classement général de l’Act 8 de Los Cabos après 20 courses : 1er - Alinghi : 224 points 2è - Oman Air : 212 points 3è - SAP Extreme Sailing Team : 209 points Classement général du championnat 2017 après 8 étapes : 1er - SAP Extreme Sailing Team (DEN) : 98 points 2è - Alinghi (SUI) : 96 points 3è - Oman Air (OMA) : 95 points Cliquez ici pour les résultats dans leur intégralité. Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.

Placé pour l’assaut final

2 décembre, 2017

En deux jours et 11 courses, Alinghi en a remporté neuf ! L'équipe conforte ainsi son avance au classement de cette étape mais il manque toujours un bateau à intercaler avec SAP pour décrocher la victoire au championnat annuel. Le salut viendra-t-il de l'équipe de Red Bull Sailing Team ? Actuellement en 4e position avec 12 points de retard sur SAP, la mission qui leur incombe est de taille mais avec cinq à six courses prévues demain et une dernière manche qui compte double, l'écart de points peut vite fondre et la tendance s'inverser. De notre côté il faudra bien évidemment continuer de naviguer devant pour confirmer notre première place sur l'Act 8, pousser SAP dans ses retranchements et peut-être envisager un coup de pouce au « bateau-taureau ailé »... Yves Detrey, numéro 1 : « La première course du jour nous a fait l'effet d'une douche froide. En fait, on n'a pas vu NZ Extreme arriver en tribord et on a du virer en catastrophe sous eux, puis revirer encore pour aller vers la prochaine bouée. L'écart s'est creusé avec les autres et nous terminons bon dernier. Après ce réveil brutal, nous étions de nouveau dans la course et avons enchaîné quatre victoires de suite ! Nous réalisons de bons départs, on navigue sur de belles lignes avec une bonne vitesse et nos manœuvres sont vraiment supers. Après un passage à vide cet été lors de l'Act 5, je dirais qu'on a retrouvé le niveau de navigation de fin de saison dernière où on gagnait tout. » Arnaud Psarofaghis, barreur et co-skipper : « L'équipe a fait un super boulot aujourd'hui, aussi bien dans les manœuvres que tactiquement. Après une très mauvaise première course, on a su renverser la vapeur pour remporter toutes les autres et nous positionner correctement pour jouer la saison demain. Nous aurons pour objectif de gagner cette épreuve mais aussi de placer SAP le plus loin possible de nous pour aller chercher le titre au championnat. C'est à nous maintenant de remonter sur la plus haute marche du podium. » A demain dès 14h heure locale (UTC-7, soit 8h de moins qu'en Suisse) pour la clôture de l'Act 8 et de la saison 2017 que vous pourrez suivre en direct ou en replay en cliquant ici. Et pour le classement général après 17 courses, c'est par là. Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.

Une journée comme on les aime

2 décembre, 2017

Non pas deux, ni trois, ni quatre, mais ce sont bien cinq victoires d’affilée qu’Alinghi a engrangées sur le plan d’eau de Los Cabos lors de cette 2e journée de course. Seul Oman air aura réussi à terminer juste devant notre étrave sur la dernière et 6e course du jour. Nicolas Charbonnier, tacticien : « Attention, ce n’est pas parce que cela paraît facile que ça l’est ! Avec une direction du vent qui n’a pas arrêté de bouger, on n’a jamais pu appliquer deux fois le même schéma. Mais toute l’équipe a très bien su s’adapter aux conditions. Nous étions inspirés, on allait vite et nous avons pris de supers départs, ça aide beaucoup sur de petits parcours. Il y a des jours comme ça où tout se goupille bien, c’était une journée assez magique. » Grâce au travail appliqué de l’équipe et une concentration sans faille, les Hélvètes s’emparent de la 1ère place au classement provisoire de l’Act 8 avec six points d’avance sur Oman Air et 11 sur SAP. A mi épreuve, il reste encore du chemin à parcourir, d’autant plus que pour remporter la saison, il faudrait qu’un 2e bateau s’intercale entre SAP et nous. Pour l’heure, Red Bull (4e) sont 14 points derrière les Danois et les Néo-Zélandais (5e) encore cinq points derrière. A demain dès 14h heure locale (UTC-7, soit 8h de moins qu'en Suisse) pour le 3e jour de course que vous pourrez suivre en direct ou en replay en cliquant ici. Et pour le classement général après douze courses, c'est par là !   Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.

Les leaders aux avant-postes

30 novembre, 2017

Six courses lancées dans 5 à 15 nœuds de vent, cinq podiums et une victoire de manche : de l'avis de Nils Frei, c'est une « journée correcte » pour l'équipe qui se place en 2e position, entre Oman leader ce soir et SAP en embuscade deux points derrière. Nils Frei, régleur des voiles d'avant : « Avec ce vent d'ouest et la position de la zone de course proche de terre, nous avons eu des conditions assez « tricky » comme on dit. Cela donne pas mal de changements dans l'intensité et la direction du vent et il devient difficile de tout faire à l'endroit. Même s'il faut avouer qu'Oman a super bien navigué. Avec cinq places de 2e et une victoire, ils ont pris quelques points d'avance mais c'est encore serré et il reste trois jours et tout plein de points à distribuer. Et puis franchement, ils ne vont pas plus vite que nous et ne manoeuvrent pas mieux non plus. Mais c'est vrai qu'ils étaient dans tous les bons coups. De notre côté, on perd quelques points sur de mauvais choix. On n'a pas eu trop de réussite sur certains croisements non plus, donc on est moyennement contents ce soir. Quant à SAP derrière, ils font une manche de dernier qui leur coute pas mal de points. Honnêtement, je ne pense pas qu'ils font exprès de viser la 3e place (qui leur suffirait à remporter la saison). Tout peut aller tellement vite dans le classement que pour se maintenir devant, il faut viser le haut du tableau. » Le saviez-vous ? En six manches, les marins d'Alinghi ont : - réalisé le plus de manœuvres de la flotte avec 41 virements et 17 empannages (contre 27 et 11 pour Team Extreme Mexico) - réalisé la meilleure vitesse moyenne au portant avec 18,2 nœuds (contre 15,93 pour Lupe Tortilla) - parcouru 36,45km (contre 35,84 pour Oman air et 38,67 pour Lupe Tortilla) - fait une pointe de vitesse à 32,93 nœuds (contre 27,91 pour Red Bull et 33,69 pour SAP) Pour plus de données chiffrées, rejoignez le site de SAP Sailing Analytics.   A demain dès 14h heure locale (UTC-7, soit 8h de moins qu'en Suisse) pour la suite de cette compétition que vous pourrez suivre en direct ou en replay en cliquant ici. Et pour le classement général après six courses, c'est par là !   Hashtags de l'événement #GoAlinghiGo // #Extremesailing Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Crédit photos ©Lloyd Images Pour en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici.